Décentrer Silent Spring

Levko Medved’, le premier directeur du VNIIGINTOKS de 1964 à 1982, dans son laboratoire. Source : http://medved.kyiv.ua/309-2/

Vendredi 11 février 2022, Intervention de Marin Coudreau au séminaire du programme de recherche SAMSON (UMR 8224 Eur’ORBEM) sur le sujet: « Les archives du contrôle sanitaire et environnemental des pesticides à l’âge soviétique ».

En partant de la traduction confidentielle en russe du livre de Rachel Carson Silent Spring de 1962 (Безмолвная весна, éd. Progrès, 1965), Marin propose de décentrer l’histoire de la contamination des territoires par les pesticides en portant le regard sur la « grande accélération » en URSS et ses conséquences environnementales et sanitaires.

Au cœur de cette enquête, se trouvent les archives de l’Institut pansoviétique de recherche scientifique de l’hygiène et de la toxicologie des pesticides, des polymères et des masses plastiques (VNIIGINTOKS) à Kiev, une institution unique en son genre, en URSS comme à l’échelle internationale. On y retrouve les procès-verbaux de son conseil scientifique, les correspondances avec une série de laboratoires des Républiques soviétiques ou avec des scientifiques étrangers, ainsi que les études et rapports officiels sur les effets sanitaires et environnementaux des pesticides dans différents milieux.

Cette présentation insiste également sur l’importance des géants occidentaux de l’agrochimie et de leurs représentations en Union Soviétique, comme BASF, Union Carbide ou ICI, dans la promotion et la diffusion de nouvelles générations de pesticides hautement toxiques dès les années 1950.



Cite this blog post
Marin Coudreau (2022, February 11). Décentrer Silent Spring. EnviroHealth. Retrieved June 22, 2024, from https://envirohealth.hypotheses.org/33

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search